||||| |||||

Captain Justice : son histoire

Véritable nom : John Rayburn

Taille : 1m95

Poids : 90 kg

Yeux : marron

Cheveux : brun

Profession : néant

Nationalité : Américaine

Lieu de naissance : Brooklyn, New York

Date de naissance : 3 Mars 1915

Situation de famille : Célibataire

Parents connus : Donovan Rayburn (père), Doree Rayburn (mère)

Pouvoirs : Captain Justice possède une super force qui lui permet de soulever plus de 500 tonnes sans le moindre effort. Son corps est capable de résister à des balles de petit calibre et à n’importe quelle arme blanche. Il est capable de se régénérer 5 fois plus vite qu’un humain normal.

 

Fils d’un boxeur de seconde zone et d’une call girl alcoolique, John Rayburn a très vite quitté les bancs de l’école pour former un gang qui est bientôt devenu la terreur de Brooklyn.

Obligé de payer les dettes que son père a contractées auprès de la mafia, John décide au contraire de supprimer leur parrain. Échouant dans sa tentative de meurtre, il tente de s’échapper de New York avant d’être trahi par ses anciens partenaires.

Poursuivi par la pègre, John se réfugie dans une usine désaffectée. Acculé, il tombe dans une cuve remplie d’un produit toxique laissé à l’abandon.

Mais loin de le faire disparaître, le produit, tel le sang du dragon pour Siegfried, transforme John en surhomme. Il se débarrasse des hommes de la pègre puis de ses anciens partenaires avant de se réfugier à Chicago.

Il multiplie alors les cambriolages de plus en plus spectaculaires au point d’attirer l’attention du FBI et d’agents spécialisés dans les cas relevant de l’étrange.

Traqué, John traverse les États-Unis jusqu’en Californie où, pensant se planquer chez un cousin, il tombe dans un piège tendu par le FBI. Confronté à un autre surhomme, John est battu et emprisonné sur une île.

Maintenu au secret, drogué et étudié par des scientifiques. John disparaît de la circulation pendant trois ans.

En 1940, John est finalement sorti de sa léthargie. En guerre contre l’Allemagne nazie et le Japon, les États-Unis tentent de former une équipe de super-héros pour contrer l’avancée ennemie. En échange d’une nouvelle vie, John accepte de rejoindre ce groupe sous le nom de Captain Justice.

Auteur : The Red Joker

Site de Guardian Chronicles : Guardian Chronicles
Chronologie de l’univers Guardian Chronicles :Chronologie


posté par Axel le [22/04/2015]


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 commentaires sur “Captain Justice : son histoire”

  1. 4. Sgt Freedom a dit :

    En même temps, on sait pas ! Sous son masque il a peut être les yeux tout verts ! 🙂

  2. 3. Mrzarbiwayne a dit :

    Il a eu de la chance il aurait pu ressembler au Joker 😀

  3. 2. jacojack a dit :

    La cuve de produits chimiques reste un grand classique! 🙂

  4. 1. Ouaam76 a dit :

    MDR !!!

    Un père boxeur et looser et une mère callgirl alcolo !?! Excellent 😉