The Devil Pig news: Big Red One Edition!

Bonjour Soldats !

Aujourd’hui on vous en dit plus sur comment la Big Red One Edition est devenue une évidence pour nous :

« Aucune mission n’est trop difficile, aucun sacrifice n’est trop grand, la mission avant tout »

Pourquoi la Big Red One ? Lorsque chez Devil Pig nous nous sommes posé la question du choix de la division américaine qui allait mener l’offensive pour cette V2 de Heroes of Normandie, nous avons demandé son avis à Eisenhower lui-même. Sa réponse fut franche et directe :  » Je ne ferai jamais l’invasion de la Normandie sans ces fils de p*tes de la Big Red One » nous dit-il. Bon ben voilà, ça, c’est fait.*

La plupart des militaires du monde entier sont au moins d’accord sur une chose, il est déconseillé de se porter volontaire. Pour d’autres, la question ne se pose même pas vu qu’on ne leur laisse pas le choix, ils sont désignés volontaires par défaut. Être un soldat de la Big Red One, la 1re division d’infanterie de l’armée des États-Unis d’Amérique aujourd’hui, cela signifie appartenir à une unité qui aura été de tous les conflits contemporains majeurs auxquels l’Amérique a participé depuis la Première Guerre mondiale. Un siècle de merdier non-stop… Ça force le respect !

Ce matin du 6 juin 1944, ce n’était donc pas la première fois que les gars de la Big Red One affrontaient l’armée allemande. Depuis le 23 octobre 1917, date du premier obus américain de la guerre tiré justement par un canon de la Big Red One, la division aura été de tous les combats contre l’Allemagne (impériale ou nazie, peu importe, on va pas chipoter) : Cantigny, Picardie (où elle remporta la première victoire de l’armée américaine dans le conflit) ; Saint-Mihiel, Aisne, Argonne, et plus tard débarquement en Afrique du Nord, Tunisie (avec une raclée subie à Kasserine tout de même), Sicile, Normandie, Ardennes pour finir par aller porter le fer jusqu’au cœur de la bête immonde parce que même les meilleures choses ont une fin…

Entre le 8 novembre 1942 et la fin de la guerre, tués, blessés, disparus et prisonniers confondus, la Big Red One aura laissé plus de 20 000 de ses boys sur le carreau et 16 de ses soldats auront reçu la médaille d’honneur.

Une plage à prendre ? Des nazis à tuer ? Ne cherchez plus, c’est la Big Red One qu’il vous faut.

* Cette citation est parfaitement historique, jamais de grossièreté gratuite chez Devil Pig.

Devil Pig team –


posté par Twane33 le [14/12/2020]


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 commentaires sur “The Devil Pig news: Big Red One Edition!”

  1. avatar 3. Molpov a dit :

    J’adooorrre le nouveau fond d’écran !
    Un vrai coup de neuf, ça bouge chez le cochon démoniaque et ça fait du bien. Oserais-je dire que ça déconfine l’esprit !

  2. avatar 2. Moomer a dit :

    https://www.devil-pig-games.com/en/heroes-of-normandie-big-red-one-edition/

  3. avatar 1. Axe a dit :

    On aimerait tellement en voir des troupes… mais vous savez trouver des p*tains d’arguments pour nous convaincre du choix 😀